Mes points de suspension sont representes par des points alignes horizontalement au niveau de la ligne d’origine d’ecriture : classiquement par la suite de trois fois le caractere « point »

Mes points de suspension sont representes par des points alignes horizontalement au niveau de la ligne d’origine d’ecriture : classiquement par la suite de trois fois le caractere « point »

Selon l’usage en francais et espagnol, ‹ . ›, nos trois points se suivent sans espace Dans l’optique de former les points de suspension [ 3 ] d’une largeur theorique d’un cadratin [ 4 ] . Parfois en anglais, les trois points seront separes a l’aide d’une espace insecable : ‹ . . . › [ 5 ] , [ 6 ] . Le caractere unique ‹ … › ne correspond parfois jamais a l’usage dans une langue ou dans un contexte selon la police de caractere utilisee [ 7 ] , [ 8 ] .

En francais

Usage

Mes points de suspension ont la possibilite de marquer https://datingmentor.org/fr/sites-de-rencontres-sportives/ la fin d’un enonce alors que la phrase n’est jamais complete ; i§a indique au lecteur que J’ai phrase precedente aurait pu etre poursuivie. La phrase precedente va meme etre grammaticalement incorrecte.

Ils pourront aussi etre utilises :

  • tel un procede rhetorique laissant la fin d’la phrase en sous-entendu ;
  • comme une figure de ton indiquant une rupture ou une suspension du propos appelee aposiopese ;
  • comme une figure de ton marquant une omission volontaire a fins de raccourci appelee ellipse ;
  • dans un discours rapporte :
    • lorsqu’une phrase est interrompue, entre autres avec l’intervention d’une autre personne,
    • pour representer l’hesitation,
    • Afin de representer des grossieretes que l’on ne aspire i  pas ecrire explicitement ;
  • sollicitation de l’imagination du lecteur ;
  • a J’ai fin de listes non exhaustives : « … » a la aussi valeur que « , etc. » (« etc… » est une forme erronee, bien que repandue) [ 9 ] ;
  • Afin de signaler l’absence de reponse ou de commentaire ;
  • pour representer le silence.

Pour indiquer votre passage coupe dans une citation, on emploie les points de suspension entre crochets, « […] », ou entre parentheses [ 10 ] , « (…) » : le Lexique des regles typographiques en usage a l’Imprimerie nationale, preconise l’usage des crochets en precisant qu’il n’y a nullement d’espace entre nos crochets et le signe de ponctuation « […] » [ 11 ] , mais plusieurs autres guides invitent a utiliser les parentheses [ 10 ] , [ 12 ] , [ 13 ] .

Usage combine

Mes points de suspension vont pouvoir se combiner avec un point d’exclamation ou d’interrogation si une ellipse est combinee avec une exclamation ou une question.

Notre lettre J’accuse avait donne comme manchette de journal « J’accuse…! ». Herge utilisait nombre une telle forme : dans un album des Aventures de Tintin comme Objectif Lune, limite l’integralite des bulles de dialogue finissent avec des points de suspension, parfois precedes d’un point d’interrogation ou d’exclamation ( « Monsieur va beaucoup ?… » ) [ 14 ] , .

Di?s lors, l’usage est fort hesitant via la typographie a adopter pour le troisieme et quatrieme signe d’un point de suspension (pourquoi pas, le titre en collection Avez-vous deja surpris. ou la manchette precitee « J’accuse…! » ). L’usage hesite aussi sur la place d’une espace entre le troisieme et le quatrieme point : (« es-tu… ? »).

L’Office quebecois d’une langue francaise recommande d’utiliser le signe double tel quatrieme point ainsi que ne point mettre d’espace (« es-tu…: »). Cela mentionne la possibilite de placer le point d’exclamation ou d’interrogation avant ou apres, sans preciser la nuance que i§a apporte [ 16 ] . D’autres sources considerent seulement que votre signe est cense etre employe seul [ 17 ] .

Les points de suspension peuvent se combiner avec une barre oblique, sous votre forme « …/… » et figurer aussi en bas et a droite d’un document comprenant plusieurs pages, sans indication de pagination, pour indiquer que le document se poursuit [ 18 ] , [ 19 ] .

Normes typographiques

Le caractere « points de suspension » n’est pas precede d’une espace mais reste suivi par une espace [ 20 ] .

L’utilisation classique des points de suspension est d’la forme typographique sans blanc ; ils paraissent suivis d’une espace justifiante normale :

  • ils ne semblent pas precedes de virgule ou point-virgule ;
  • ils ne sont jamais precedes d’une espace, sauf s’ils sont utilises en remplacement d’un commentaire ou d’un groupe de mots, dans ce cas ils seront alors precedes et suivis de l’espacement normal ;
  • tenant lieu de fin de phrase, ils seront colles a la derniere lettre.

Lorsque nos points de suspension marquent ma fin d’une phrase, ils paraissent suivis d’une majuscule. Mais ils ont la possibilite de egalement marquer une simple interruption dans la phrase, Prenons un exemple s’ils expriment une hesitation. Di?s lors, ils jouent votre role grammatical equivalent au point-virgule, et donc la reprise de phrase qui suit s’fait sans majuscule.

En anglais

Analogues remarques sur l’usage et les majuscules a placer ou non s’appliquent. En revanche, ceux qui suivent le code typographique americain repute, The Chicago Manual of Style [ 5 ] , ou le manuel typographique de l’Oxford University Press [ 6 ] , se distinguent concernant diverses points des usages en francais :

  • il y a une espace insecable devant et derriere chaque point : on ecrit « But . . . he is my friend! » (« Mais… c’est mon ami ! ») ;
  • les points de suspension n’absorbent gui?re le point normal (point final, point d’abreviation). En consequence, si on acheve un paragraphe par des points de suspension, on place quatre points, mais sans espace avant le premier ;
  • quand un personnage s’fait couper la parole, on utilise votre tiret, les points de suspension etant reserve a l’interruption volontaire d’une phrase.

En anglais, certains usages francais des points de suspension n’existent pas. En particulier quand on utilise des points de suspension Afin de penser : « Je pourrais en dire plus si je voulais. » Ainsi une expression informelle comme « Quoique… » n’a pas le equivalent en anglais.

L’introduction des films Star Wars a conserve apres traduction les quatre points : « Il y a bien un moment dans une galaxie lointaine, tres lointaine. » Toute Notre saga, dans toutes les langues, a repris une telle particularite.

En chinois

En chinois, votre caractere ‹ …… › s’ecrit par six points formant les points de suspension. Cela occupe la place de 2 caracteres (en pleine chasse). Voir ponctuation chinoise.

Imprimerie et de plomberie

Classiquement, les points de suspension seront imprimes exactement comme trois points d’affilee. En informatique, le standard ASCII et d’autres codages couvrant environ langues comme l’ISO/CEI 8859 ne disposaient aucun caractere unique concernant nos points de suspension, l’utilisation de points successifs convenant au mieux comme dans l’imprimerie. Cependant i  propos des anciennes machines a ecrire (utilisant des caracteres a chasse fixe) rendait l’impression de points successifs assez deplaisant a cause de leur espacement excessif. Ainsi seront apparus les points de suspension en tant que caractere unique (alors qu’il n’etait nullement necessaire en imprimerie simple). Cet usage s’est perpetue a l’informatique i  propos des premiers terminaux qui utilisaient i  nouveau l’impression a chasse fixe tel dispositif de sortie, puis i  propos des premiers terminaux d’affichage non graphiques, puis en anciens jeux de caracteres codes sur 8 bits.

Un caractere unique represente nos points de suspension dans des jeux de caracteres comme Windows-1252 (a partir en version utilisee dans Windows 3.1 [ 21 ] ), MacRoman, ou Divers codages CJC, et, via compatibilite avec ceux-ci, Unicode ( U+2026 ). Dans la plupart polices, le caractere affiche reste beaucoup plus serre ou plus espace que des trois points [ 7 ] . Les logiciels de traitement de post comme Microsoft Word et les dernieres versions d’OpenOffice Writer ou de LibreOffice, ainsi que la correction d’orthographe automatique de macOS, remplacent automatiquement trois points d’affilee ‹ . › avec le caractere unique ‹ … › ; mais votre substitution automatique peut etre indesirable si les polices employees pour faire le rendu final ne disposent aucun ce caractere et Il semble donc possible en desactiver dans ces logiciels.