C’etait dans Match : “Moi, Christine Deviers-Joncour, putain d’la Republique”

C’etait dans Match : “Moi, Christine Deviers-Joncour, putain d’la Republique”

Ils font 20 annees, Christine Deviers-Joncour publiait dans Match les bonnes feuilles de le brulot au titre provocateur.

C’est une scene piquante, rapportee depuis certains annees par notre reporter Caroline Pigozzi. « Tout le monde la guettait du bout du couloir lorsque Christine ­Deviers-Joncour reste apparue a Paris Match au septieme etage. Robe moulante noire legerement transparente, a peine decolletee, petits talons, aucun bijou, peu de maquillage. D’une voix douce, limite embarrassee, elle a raconte son histoire a l’equipe de journalistes qui suivait votre sulfureuse affaire Elf. …